Puma Deviate Nitro 2 : Test et avis de la chaussure


La Puma Deviate Nitro Elite 2 est une chaussure de running souple avec une plaque de carbone qui peut être utilisée pour tous les types de courses. Elle offre un très bon amorti, une stabilité et une excellente adhérence. Dans la version 2 de la Deviate Nitro, le problème de la languette inconfortable au niveau du talon, présent dans la première version, a été résolu. Elle est également plus souple grâce à la nouvelle mousse Nitro Elite de la semelle intermédiaire.

À qui est destiné la Puma Deviate Nitro 2 ?


Si vous recherchez une chaussure plus durable pour la Deviate Nitro Elite ou si vous voulez une chaussure de vitesse polyvalente pour l’entraînement et la course, la Deviate Nitro 2 est un excellent choix. Qu’il s’agisse d’un 10km ou un semi-marathon, elle saura s’adapter. La Deviate Nitro Elite 2 est plus souple et plus vivante que la plupart des chaussures avec une plaque de carbone sur le marché.
Bref, un choix parfait pour les coureurs expérimentés.

Puma Deviate Nitro 2 : Test et avis de la chaussure

Présentation de la Puma Deviate Nitro 2

La Deviate Nitro 2 a été considérablement améliorée. Elle est désormais dotée d’une semelle intermédiaire en mousse Nitro Elite, la même que celle de la Deviate Elite, la chaussure de course phare de Puma. Elle possède également une nouvelle tige et une nouvelle semelle extérieure. Je n’avais jamais essayé une chaussure de course Puma auparavant et la Deviate Nitro était vraiment impressionnante. Elle est dotée d’une plaque de carbone qui est propulsive mais tolérante et sa semelle intermédiaire supercritique énergétique est un délice.

Elle est plus souple que la plupart des chaussures avec plaque, seuls l’Endorphin Speed 2 et le FuelCell TC étant plus souples. La grande différence avec la Deviate Nitro est qu’elle est très stable par rapport à ses concurrentes.

Cette version pèse 260 g, ce qui représente une légère augmentation par rapport à la version originale qui pesait 257 g (9,1 oz). Puma ne précise pas l’épaisseur du talon et de l’avant-pied mais indique un drop de 6 mm.

Autre sujet :   Comment combiner la course à pied et la musculation ?

Premières impressions sur la Puma Deviate Nitro 2

Comme évoqué avant, la chose la plus remarquable est la nouvelle languette du talon qui est confortable et ne me pose aucun problème. La chaussure est légèrement plus souple que la première version, mais pas autant que la Deviate Elite avec une semelle intermédiaire Nitro Elite. La plaque de la semelle intermédiaire est à peu près aussi rigide que celle de la version originale, avec suffisamment de souplesse pour que les allures lentes soient confortables.

J’ai remarqué que la toe box était un peu étroite et contraignante en raison du plafond bas. La semelle extérieure de la Deviate Nitro 2 adhère très bien au sol, même humide. Mes premières impressions de la Puma Deviate Nitro 2 sont excellentes.

Le changement le plus important de la tige est que la languette du talon et le collier sont rembourrés pour plus de confort, pour que la languette du talon ne s’enfonce plus dans votre achille et qu’il n’y ait plus d’irritations au niveau du talon. Le contrefort interne du talon assure un bon verrouillage et je n’ai pas ressenti de glissement du talon.

Puma Deviate Nitro 2 : Test et avis de la chaussure

Caractéristiques techniques de la chaussure

Le mesh technique est plus léger et plus fin que celui de la version 1, il est donc plus respirant et s’adapte mieux à votre pied. Il y a un nouvel empiècement PWRTAPE sur le côté médial qui apporte structure et soutien, mais on ne le sent pas pendant la course.

La languette est plate avec une petite quantité de rembourrage pour protéger de la pression du laçage. Elle est munie d’un soufflet et c’est l’une des rares languettes plates qui ne glissent pas. Il y a de grands panneaux réfléchissants à l’arrière des talons pour une meilleure visibilité en cas de faible luminosité.

La Deviate Nitro 2 s’adapte parfaitement à la taille, avec un avant-pied et une boîte à orteils étroits, elle ne convient donc pas aux pieds larges. Le plafond de la boîte à orteils est également très bas. En effet, si vous avez une sensation de volume élevé, je vous suggère de l’essayer d’abord avant de l’acheter.

Autre sujet :   Comment éviter les blessures courantes en running ?

Semelle de la chaussure

A mon avis, la Deviate Nitro 2 est juste ce qu’il faut en termes de douceur d’amorti. Les mousses supercritiques de la semelle intermédiaire offrent une expérience très énergique et amusante qui me donne envie de courir avec. À faible allure, la semelle intermédiaire est rebondissante, tandis qu’à allure rapide, elle est vive.

La semelle intermédiaire de la Deviate Nitro 2 est composée d’une double mousse Nitro Elite qui est un PEBA infusé à l’azote et Nitro qui est un EVA infusé à l’azote. La mousse Nitro, plus ferme, est située dans le talon, et la mousse Nitro Elite, plus souple, dans le médio-pied et l’avant-pied, pour que le talon bénéficie d’un amorti plus ferme que l’avant-pied.

Cette configuration permet des transitions naturelles vers l’avant lorsque vous atterrissez sur le talon et que vous passez au médio-pied, puis à l’avant-pied ; la Deviate Nitro 2 semble plus efficace grâce à cette configuration. Il y a une grande différence de densité entre les deux mousses, contrairement à la Magic Speed 2 qui a deux mousses fermes, donc la Deviate Nitro 2 est beaucoup plus dynamique et engageante.

Puma Deviate Nitro 2 : Test et avis de la chaussure

Plaque de carbonne de la chaussure

La Deviate Nitro 2 est équipée d’une plaque en carbone composite en forme de S qui descend à l’avant du pied pour des départs plus propulsifs. La plaque est plus rigide que la plupart des plaques des chaussures d’entraînement – plus rigide que les chaussures d’entraînement telles que Endorphin Speed 3, Tempo Next% et KD900X. C’est à peu près la même rigidité que la Magic Speed 2, ce qui lui donne une sensation de rapidité et de course.

Concernant la polyvalence, le Deviate Nitro 2 est le roi et vous pouvez vraiment l’utiliser pour n’importe quoi. Je l’ai trouvée assez souple et stable pour des allures faciles supérieures à 5 minutes 30 par km, mais également assez vive pour des allures plus rapides. Elle ferait par ailleurs un excellent marathonien grâce à son haut niveau d’amorti et à sa plaque de propulsion. La course la plus longue que j’ai faite avec cette chaussure était de 30 kilomètres et elle était extrêmement confortable tout au long de la course.

Autre sujet :   Seuil Anaérobie : guide ultime pour les coureurs

La semelle extérieure Pumagrip est mon élément préféré de la Deviate Nitro 2 et c’est la meilleure semelle extérieure que j’ai testée cette année. Elle possède de nouveaux crampons en forme de gouttes d’eau à l’avant-pied et à chaque coup de pied, vous pouvez entendre et sentir les crampons en caoutchouc s’agripper à la surface comme des griffes. La mousse de la semelle intermédiaire est un peu exposée au milieu du pied, mais la durabilité reste excellente et il y a très peu d’usure après 80 kilomètres, ce qui permet de l’utiliser à grande échelle.

Avis de la Puma Deviate Nitro 2


La Deviate Nitro 2 est une superbe mise à jour. Puma a réussi à résoudre le problème de la languette du talon et à la rendre plus souple et plus confortable. Elle est également au même prix que l’année dernière, ce qui la rend moins chère que l’Endorphin Speed 3.

La Deviate Nitro 2 est une chaussure d’entraînement très polyvalente qui peut de plus servir de chaussures de course, car la mousse souple Nitro Elite offre un amorti énergique pour les allures lentes ou rapides. La plaque en carbone composite est suffisamment souple pour être confortable pendant les courses faciles et suffisamment rigides pour donner du punch durant les courses tempo.

Ce que j’apprécie le plus dans la Deviate Nitro 2, c’est sa polyvalence : elle est stable, durable, amortie, vivante et très esthétique.