Quelle est la meilleure chaussure running route et chemin ?

Le running ne se limite plus à une simple course sur route ou chemin, mais s’est transformé en une expérience mixte, combinant les deux terrains. Par conséquent, le choix de la chaussure de running devient un élément crucial pour tout coureur.

Alors que beaucoup d’entre nous souhaiteraient ne courir que sur des sentiers forestiers ou des rochers de montagne, il y a de fortes chances que vous rencontriez de la route sur votre chemin.

Les chaussures de course sur route ou sur sentier requièrent toute une série de caractéristiques ; vous aurez besoin d’amorti pour la route, mais vous aurez aussi besoin d’adhérence, de protection contre les rochers et d’une grande durabilité. Une vraie chaussure de route peut être capable d’affronter des sentiers faciles au cœur de l’été, mais à l’automne, vous aurez besoin d’une paire qui offre une sécurité supplémentaire dans des conditions glissantes.

En plus d’une bonne adhérence, vous aurez également besoin d’un certain degré de stabilité pour vous soutenir sur les terrains accidentés. Cette stabilité peut prendre la forme d’un insert en plastique dans la semelle intermédiaire, voire d’une plaque en fibre de carbone, que nous aborderons dans la section conseils à la fin de ce tour d’horizon.

Comparatif des meilleures chaussures running route et chemin

Asics Trabuco Max 2

La Asics Trabuco Max devient rapidement l’un de nos meilleurs choix de chaussures de trail maximaliste. Cette bête de chaussure est dotée d’un empilement substantiel de 43 mm au niveau du talon et de 38 mm à l’avant-pied, ce qui lui confère un confort d’amorti inégalé. Étonnamment, malgré son amorti, elle ne donne pas l’impression d’être lourde ou léthargique.

Le mérite en revient à la semelle intermédiaire innovante en mousse FF BLAST PLUS, qui réduit l’impact à l’atterrissage et améliore le confort sans sacrifier la sensation au sol. Contrairement à d’autres chaussures encombrantes que nous avons testées, la Trabuco parvient à maintenir une connexion avec le sol, offrant une stabilité cruciale pour la course sur sentier.

De plus, la Trabuco est respectueuse de l’environnement, avec plus de 50 % de matériaux recyclés dans sa construction, y compris la tige en maille jacquard ventilée avec protection des orteils et un système de guêtre intégré. Cette combinaison offre à la fois structure et flexibilité tout en protégeant des débris du sentier. La tenue du pied est exceptionnelle, offrant confort et soutien, même pour ceux qui ont des faiblesses au niveau de la cheville.

La semelle extérieure ASICSGRIP est exceptionnellement collante, assurant une traction fiable sur les surfaces humides, les rochers, les sentiers meubles et même les chemins boueux. Bien qu’elle ne soit pas le choix idéal pour la course, la Trabuco Max 2 brille en tant que chaussure d’entraînement, offrant un excellent équilibre entre l’amorti, l’adhérence et le confort.

Avantages

  • Très bien amorti
  • Bien structurée et offrant un bon soutien
  • Traction sur tout type de terrain
  • Style élégant

Inconvénients

  • Pas aussi agile que d’autres
  • La hauteur de la pile peut dissuader les amateurs de minimalisme.

Salomon Sense Ride 5

La Salomon Sense Ride 5 est conçue pour être une chaussure de trail running légère et polyvalente pour les sentiers mixtes. Salomon affirme que la Sense 5 est tout aussi compétente sur les courtes que sur les longues distances.

Avec une semelle Contragrip de 3,5 mm, ces chaussures maximisent l’adhérence sur les terrains plus fermes. Elles sont donc idéales pour les sorties occasionnelles sur route. Elles sont également agiles et parviennent à rester étonnamment légères malgré le confort qu’elles procurent.

Pour ceux qui ont des pieds un peu plus étroits que la moyenne, la Sense 5 est très confortable à l’usage. La voûte plantaire généreuse épouse et soutient le pied, tandis que le talon rembourré vous maintient bien en place pour éviter de glisser dans les descentes. Malgré cela, il y a clairement un équilibre entre le rembourrage et l’agilité, l’avant-pied se sentant ferme et réactif.

Dans l’ensemble, la Sense 5 est un excellent choix pour les courses entre la porte et la colline, lorsque vous avez besoin d’une chaussure de trail polyvalente pour faire le travail.

Altra Outroad

La première chose qui nous a frappés lorsque nous avons ouvert la boîte de l’Altra Outroad a été la même chose que pour toutes les chaussures Altra. La forme. Grâce à la boîte à orteils Foot Shape caractéristique de la marque, qui permet à vos orteils de s’étaler naturellement plutôt que d’avoir des crampes à l’intérieur, l’avant de la chaussure semble plus large que la plupart des chaussures de course. Pour être honnête, vous allez probablement adorer ou détester cette boîte à orteils élargie. Et nous sommes encore un peu indécis sur notre position.

Quels sont donc les points positifs de l’Outroad ? Tout d’abord, c’est une grande victoire pour les coureurs qui préfèrent le zéro drop – une semelle complètement plate, avec le talon et l’avant-pied au même niveau. Notre testeur a également couru récemment avec la Scarpa Golden Gate ATR, qui a un dénivelé relativement faible de 4 mm, mais la différence a été immédiate. Si vous avez l’habitude d’appuyer sur le talon, ces chaussures ne sont pas faites pour vous. Mais si vous avez tendance à planter l’avant-pied ou le médio-pied en premier, l’Altra Outroad vous conviendra probablement.

Autre sujet :   Les meilleures chaussures pour un semi-marathon

L’Outroad semble se mélanger facilement entre la route et le sentier. Nous avons mesuré les crampons multidirectionnels à environ 2,5 mm de longueur et, d’après notre expérience, la semelle extérieure en caoutchouc MaxTrac est capable de tenir le coup sur tous les terrains, de la boue à la roche en passant par le sable et l’herbe. Nous les avons portées sur de nombreuses courses de longueur moyenne, ainsi qu’au bureau et en ville, et les niveaux de confort ne semblent jamais baisser. C’est une chaussure multifonctionnelle que vous serez heureux de porter pour de nombreuses activités différentes.

La respirabilité est bonne, mais la protection est plutôt minimale, avec l’absence de plaque anti-pierre sous la semelle intermédiaire Altra EGO, donc à garder loin des montagnes. Cependant, en termes de durabilité, nous n’avons eu aucun problème jusqu’à présent.

Hoka Zinal 2

La Hoka Zinal 2 a fait l’objet d’améliorations significatives par rapport à son prédécesseur. Elle est notamment plus légère, avec une chute de talon réduite, des crampons plus hauts et plus agressifs, et un collier en tricot extensible qui fait office de guêtre, parfaitement intégré à la languette.

Ces changements améliorent la réactivité et le retour d’énergie, ce qui en fait un excellent choix pour les courses courtes. Malgré la réduction de l’amorti habituel de Hoka, la chaussure offre toujours une bonne absorption des chocs grâce à la semelle intermédiaire, ce qui la rend bien adaptée aux routes et aux sentiers. Elle se situe à l’extrémité « Responsive » de l’échelle d’amorti de Hoka.

La languette et le collier en tricot extensible entièrement intégrés sont une caractéristique de conception remarquable, offrant un accès facile à l’enfilage et empêchant les débris de pénétrer dans la chaussure. La chaussure est plus basse au niveau de la cheville que ce à quoi nous sommes habitués, mais cela s’oublie rapidement une fois que l’on se met en mouvement, et cela contribue certainement à la légèreté de la chaussure.

Un petit inconvénient est la languette à l’arrière, qui peut frotter contre le tendon d’Achille lorsqu’elle est portée avec des chaussettes d’entraînement très basses. Mais ce problème est facile à résoudre, et nous sommes sûrs que vous le devinez. Pour en savoir plus, consultez notre test de la Hoka Zinal 2.

Hoka Challenger 7

La Hoka Challenger 7 est une chaussure de course à pied de route à trail au design audacieux, avec le flare typique de Hoka. La Challenger 7 est idéale pour les coureurs qui recherchent une chaussure offrant à la fois du confort sur les surfaces dures et de l’adhérence sur les terrains non techniques.

Par rapport à son prédécesseur, la Challenger 7 est dotée d’une semelle intermédiaire redessinée qui offre un meilleur amorti, tout en étant plus légère. De plus, il existe une version Gore-Tex pour les courses d’hiver.

La semelle intermédiaire de la chaussure est composée d’une mousse EVA souple, moulée par compression, avec une hauteur d’empilement accrue, ce qui permet une bonne absorption des chocs. La semelle extérieure en caoutchouc Durabrasion possède des crampons de 4 mm qui s’adaptent bien à l’herbe, à la boue peu profonde et aux sentiers de gravier.

La tige en mesh de la Challenger 7 a été redessinée pour être plus respirante que celle de la 6, avec des points d’aération au centre du pied qui permettent d’éviter de trop transpirer pendant la course. Il est facile d’enfiler les chaussures grâce à la languette exagérée au niveau du talon, et le collier rembourré au niveau du talon aide à bloquer le pied pendant la course.

Bien qu’elles ne soient pas l’option la plus agile, les Challenger 7 conviennent mieux aux courses d’entraînement pour lesquelles vous souhaitez être confortable et soutenu. Elles conviennent mieux aux courses de moyenne distance, offrant un bon équilibre entre les performances sur route et sur sentier.

Blissfeel Trail Lululemon

La Blissfeel Trail est la toute première paire de chaussures de trail running de Lululemon, la marque s’étant auparavant contentée de vêtements de sport élégants, ainsi que de quelques baskets de gym et de route.

Si cette chaussure partage une semelle intermédiaire avec la Blissfeel originale, la tige de la Blissfeel Trail est plus résistante que celle de la chaussure de route, avec une couche de protection supplémentaire pour améliorer la longévité. Vous trouverez également un pare-chocs d’orteil en caoutchouc pour une protection supplémentaire, bien qu’il soit assez mince.

Nous sommes ravis de constater que la semelle extérieure en caoutchouc TPU est très adhérente et qu’elle est dotée de crampons circulaires de 4 mm d’une apparence unique. Ceux-ci ont pour but d’assurer la traction et la stabilité sur les terrains accidentés, mais ils ne sont pas aussi agressifs que ceux de la plupart des autres chaussures de trail hardcore.

Autre sujet :   Quel temps pour son premier semi-marathon ?

Lors de nos tests, nous avons constaté que le talon moulé répondait à son objectif, en épousant le pied et en le fixant pour éviter qu’il ne glisse. Pendant ce temps, le caoutchouc de la semelle extérieure remonte le long du talon pour produire un contrefort de talon légèrement allongé pour plus de stabilité pendant que vous courez.

Et, bien sûr, nous ne pouvons pas ne pas mentionner l’esthétique. Vous retrouvez le look classique de Lululemon, avec quelques coloris multicolores qui nous ont fait nous ronger les ongles sur les sentiers boueux. La subtile couleur blanc cassé n’a pas duré très longtemps, mais peut-être que vous en tirerez davantage profit en tant que chaussure de course sur route.

Nike Pegasus Trail 4

La Nike Pegasus Trail 4 est une chaussure de running conçue pour exceller à la fois sur les routes et les sentiers. Elle est équipée de la mousse Nike React, réputée pour son amorti léger et sa réactivité. L’empeigne en mesh technique assure une respirabilité optimale, tandis que les renforts en TPU sur la pointe augmentent la durabilité. Le système de laçage Flywire combiné aux bandes Dynamic Fit garantit un ajustement précis et un maintien sûr. La semelle extérieure en caoutchouc, dotée de crampons, offre une adhérence fiable sur divers terrains.

Avantages :

  • Polyvalence exceptionnelle pour route et sentier
  • Amorti léger et réactif grâce à la mousse Nike React
  • Respirabilité et confort de l’empeigne en mesh
  • Bonne adhérence et durabilité

Inconvénients :

  • Boîte à orteils peut être étroite pour certains coureurs
  • Prix peut être élevé par rapport à d’autres options

Altra Olympus 5

Avec une hauteur de 33 mm, l’Olympus 5 peut être zéro drop, mais elle n’est certainement pas minimaliste. Altra affirme que l’Olympus 5 est leur chaussure de trail running la plus amortie, la semelle intermédiaire en mousse moulée par compression EGO MAX est épaisse et protectrice sous le pied.

Il y a également un amorti zonal autour du haut du col du talon et une légère injection le long de la languette à soufflet. Il en résulte une agréable sensation d’enfermement lors de la course. De plus, les lacets larges sont extrêmement réfléchissants en cas de faible luminosité, ce qui est un avantage inattendu. Cependant, nous avons trouvé que, bien que la languette soit belle et fine, elle restait très rigide le long du pied et s’enfonçait dans la cheville, au lieu de s’adapter à la forme du pied comme nous l’aurions espéré.

La principale attraction pour les fans d’Altra est la large boîte à orteils, le look extraterrestre qui en résulte distingue ces chaussures de la plupart des autres marques de chaussures de trail que nous avons essayées. Altra appelle cela « Original FootShape fit », un concept autour duquel ils ont construit toute leur identité. La boîte à orteils plus large a pour but de permettre aux orteils de s’écarter naturellement, pour un meilleur confort et une meilleure stabilité.

Bien que la boîte à orteils semble plus grande que celle d’une chaussure de trail normale, nous avons senti nos orteils toucher l’extrémité de la chaussure de temps en temps. Cette cinquième version de l’Olympus semble être un peu plus petite en taille et plus courte en longueur que son prédécesseur, nous prendrions une taille au-dessus de 0,5 la prochaine fois.

Nous n’avons rien à redire sur la semelle Vibram Megagrip, très adhérente, qui a tenu bon dans la boue, sur les sentiers rocailleux et sur les rochers mouillés. Si vous souhaitez doubler la protection en attachant des guêtres, vous pouvez le faire via la languette du talon. L’empeigne est également agréable et respirante, avec beaucoup d’aération pour nous garder au frais sur les courses plus longues.

Critères de Sélection des Chaussures de Running Mixtes


Carbone


Pour beaucoup d’entre nous, la route consiste à courir un peu plus vite et il n’y a aucun doute que le carbone offre aux coureurs une meilleure réponse, des sentiers plus durs et plus uniformes. Certains courront plus vite, tandis que d’autres bénéficieront de la réduction de l’impact qu’offre le carbone. Oui, il y a un coût, mais l’investissement en vaut la peine.

Respirabilité


De la même manière que vous recherchez des tissus qui respirent dans les t-shirts, optez pour des matériaux qui permettent à l’air et à la vapeur d’eau de s’échapper de l’intérieur de la chaussure, tout en permettant à l’air plus frais de l’extérieur d’y pénétrer.

Le poids


Bien sûr, il n’y a pas de poids définitif pour une chaussure de course, car plus que pour tout autre produit, il s’agit d’un choix individuel. Mais en règle générale, les chaussures d’été sont plus légères et plus rapides. Vous penserez donc à des chaussures qui pèsent moins de 300 g pour les 10 km les plus rapides. Si vous pensez à une longue distance, pensez à un amorti supplémentaire et donc à un poids supplémentaire, mais pas entièrement, ce qui portera le poids des chaussures à environ 300 g.

Autre sujet :   Chaussure running supinateur : Choisir les meilleures chaussures

Drop


Il y a presque un fossé générationnel ici. Les anciens modèles de chaussures ont une hauteur de dropde 8 à 12 mm, ce qui permet de bénéficier d’un amorti plus important, tandis que la plupart des chaussures actuelles ont une hauteur de drop de 4 à 6 mm, ce qui permet d’être plus proche du sol et d’avoir une sensation plus rapide. Comme pour tout conseil en matière de chaussures, il s’agit toujours de savoir ce que l’on ressent personnellement. En théorie, il vaut la peine de progresser vers des chaussures à faible drop car elles donnent une sensation de rapidité (la moitié du travail), mais cela peut avoir un coût pour les muscles de vos mollets. Il existe également des chaussures à plus faible drop, 0 mm, qui permettent de reproduire le pied nu. Pour l’instant, on ne sait pas encore ce qui est le mieux !

Semelle intermédiaire


EVA, PU, TPU ou Pebax sont les mousses de choix pour la plupart des marques. Toutes offrent de la souplesse et de la flexibilité à différents degrés.

Ajustement


Il y a bien sûr le système de laçage traditionnel, mais le système Salomon et le système Boa de plusieurs marques, dont La Sportiva et Adidas, offrent une superbe stabilité sur les terrains accidentés et escarpés. Pensez aux surfaces sur lesquelles vous allez courir. Les descentes difficiles et les courbes de niveau se prêtent à ce nouveau système d’ajustement.

Longueur des crampons


Les chaussures d’été offrent moins d’adhérence, avec des crampons de 3 mm au maximum, tandis que les chaussures d’hiver vont jusqu’à 6 mm, voire plus à l’occasion. Bien entendu, le caoutchouc s’use plus vite et les chaussures à crampons plus longs doivent rester strictement hors route !

Ai-je besoin chaussure running route et chemin ?


Si vous envisagez d’aller au-delà des trottoirs et des sentiers, il est important de vous familiariser avec les chaussures de trail running, tant pour votre sécurité que pour votre confort. Une élégante paire de chaussures de course sur route est une bombe à retardement pour les genoux si vous commencez à l’emmener dans des forêts humides et sauvages ou sur un terrain rocheux et accidenté.

Vous avez besoin de chaussures de course dotées d’une protection supplémentaire contre les pierres et les racines errantes, et de crampons le long de la semelle extérieure (des pointes adhérentes sur le dessous) pour s’accrocher au sol et vous aider à vous propulser vers l’avant pendant que vous profitez du sentier.

Mais, bien sûr, la plupart des gens devront affronter à la fois la route et le sentier sur leurs parcours quotidiens, alors investir dans une chaussure de route à sentier peut rendre vos courses beaucoup plus agréables et fluides. Ces chaussures trouvent l’équilibre parfait entre l’amorti, l’absorption des chocs de la semelle intermédiaire et l’adhérence, pour offrir une chaussure capable de faire face à de longues sections de course sur route ainsi qu’à des sentiers légèrement boueux et peu accidentés.

Quelle taille de chaussure choisir ?


La taille que vous choisirez pour votre prochaine paire de chaussures de trail running dépend vraiment de la distance que vous prévoyez de parcourir. Nous ne vous suggérons pas de faire des folies et de commander plusieurs tailles au-dessus de votre pointure habituelle, mais il est bon de garder à l’esprit que lorsque vous courez, quatre fois le poids de votre corps passe par vos pieds au moment de l’impact avec le sol. Cela revient à frapper la plante de vos pieds avec une poêle à frire pendant toute la durée de votre course.

Il est évident que cela aura un impact sur vos pieds – ils vont gonfler. Pour être sûr de rester à l’aise et de ne pas frotter, il vaut donc la peine de prendre une pointure supérieure de 0,5 à 1 par rapport à ce que vous avez l’habitude de porter, surtout si vous prévoyez de courir sur de longues distances.

Par ailleurs, si vos pieds sont particulièrement larges, veillez à choisir une chaussure large ou à vous tourner vers des marques comme Altra, dont les chaussures sont conçues pour offrir plus d’espace au niveau de la boîte à orteils. De même, si vos pieds sont très étroits, vous aurez besoin de chaussures plus fines, comme celles de Salomon, afin de pouvoir obtenir un ajustement parfait, sans ampoules.