Pilates et course à pied : Comment le Pilates stimule la course à pied

Le Pilates et la course à pied ont beaucoup en commun, et la combinaison des deux peut constituer un entraînement extraordinaire pour votre endurance, votre souplesse et votre forme. La course à pied et le Pilates ont beaucoup en commun, et de nombreux athlètes trouveront que les poses et les pratiques se traduisent directement par une meilleure forme de course.

Vous n’êtes pas sûr que le pilates soit adapté à votre course à pied ? Nous vous recommandons d’essayer le Pilates pour la course à pied : il peut changer la donne en termes de mobilité, de renforcement et de récupération.

Le Pilates et la course à pied partagent une relation complémentaire qui peut conduire à des améliorations significatives de vos performances en course à pied. Alors que la course à pied développe l’endurance et la force cardiovasculaire, le Pilates se concentre sur la stabilité du tronc, la posture et le contrôle des mouvements. Ce mélange d’exercices dynamiques et réfléchis peut vous permettre d’atteindre de nouveaux niveaux d’efficacité et de puissance dans vos courses.

Que vous soyez un marathonien chevronné ou un joggeur occasionnel, comprendre l’interaction entre le pilates et la course à pied vous donnera de nouvelles idées et stratégies pour optimiser votre entraînement et vos performances.

Pilates et course à pied - Comment le Pilates stimule la course à pied

Pilates et course à pied : Pourquoi vous en avez besoin

Nous sommes si nombreux à enfiler nos chaussures, à franchir la porte et à prendre la route. Nous nous concentrons sur les kilométres avalés, notre rythme ou le paysage qui nous entoure. Notre rythme s’accélère, nos bras peuvent s’agiter et nos foulées devenir trop longues – et nos ischio-jambiers et nos fessiers finissent par se contracter.

La plupart du temps, nous ne sommes que vaguement conscients du mouvement de notre corps dans l’espace, car notre principal objectif est d’atteindre les bornes kilométriques ou le rythme indiqué par notre montre.

Avec le Pilate, l’accent est mis sur des mouvements lents, délibérés et appropriés. Qu’il s’agisse d’encercler les jambes séparément du bassin ou de contracter le tronc intérieur pour aider à stabiliser une position, chaque mouvement est réfléchi.

Le Pilates pour coureurs vous apprend à ne pas tricher, en utilisant votre force et votre volonté. Il aide à identifier les faiblesses internes des muscles stabilisateurs.

En combinant le Pilates en tant qu’entraînement croisé avec la course à pied, nous pouvons appliquer ce que nous avons appris dans le Pilates sur la route ! Nous serons en mesure d’identifier les mouvements incorrects pendant la course et de faire des ajustements mineurs pour corriger notre forme.

Le Pilates est-il bon pour les runners?


En tant que runner, nous nous concentrons souvent sur le kilométrage, la vitesse et l’endurance. Mais y a-t-il d’autres moyens d’améliorer vos performances en course à pied ? Absolument, et cela passe par le Pilates. La question n’est pas seulement de savoir si le Pilates est bon pour les coureurs, mais plutôt de savoir comment les coureurs peuvent se permettre de ne pas inclure le Pilates dans leur programme.

Autre sujet :   Comment courir correctement : Conseils et techniques sur la forme de la course à pied

Les bienfaits du Pilates pour les coureurs


Le Pilate est réputée pour l’importance qu’elle accorde au renforcement du tronc. Un tronc solide est essentiel pour les coureurs, car il stabilise le bassin pendant la course, soutient le bas du dos et améliore l’efficacité générale de la course. Les exercices Pilates ciblent non seulement les abdominaux superficiels, mais aussi les muscles profonds du tronc, créant ainsi une base solide qui profite à chaque foulée.

Les coureurs sont souvent confrontés à des muscles tendus et à une mobilité articulaire limitée, ce qui entraîne une forme de course inefficace et des blessures potentielles. Le Pilates incorpore des étirements et des exercices de flexibilité qui peuvent aider à allonger les muscles tendus et à améliorer l’amplitude de mouvement des articulations, ce qui en fait une pratique précieuse pour accroître la mobilité globale du corps.

Le Pilates est-il bon pour les runners?

Le pilate met fortement l’accent sur les techniques de respiration, apprenant aux coureurs à utiliser leur souffle de manière plus efficace. Cela peut être particulièrement bénéfique pendant la course à pied, où la respiration contrôlée est essentielle pour maintenir la résistance et l’endurance.

L’approche équilibrée du Pilate, qui cible différents groupes musculaires, permet de remédier aux déséquilibres musculaires fréquents chez les coureurs. Cela permet non seulement d’améliorer les performances, mais aussi de jouer un rôle important dans la prévention des blessures, en tenant à distance les affections courantes du coureur.

L’intégration du Pilate dans votre entraînement de course à pied améliore non seulement vos capacités physiques, mais aussi votre expérience globale de la course à pied. Le Pilates pour les coureurs n’est pas seulement une tendance, c’est une approche pratique pour construire un corps de coureur plus fort, plus résistant et plus efficace.

Comment utiliser le Pilates pour la course à pied


La course à pied et les exercices Pilates se renforcent mutuellement. Faites plus de Pilates et votre course s’améliorera. Entraînez-vous à mieux courir et vos exercices Pilates s’amélioreront.

Voici comment les deux travaillent main dans la main pour améliorer votre jeu athlétique.

Comment utiliser le Pilates pour la course à pied

Améliorez votre posture


Souvent, lorsque notre corps de coureur se fatigue, notre forme de course s’en ressent. Il nous arrive souvent de nous effondrer sur nous-mêmes, avec le haut du corps qui s’affaisse, en espérant que nos jambes nous porteront jusqu’à la ligne d’arrivée.

Ce que nous ne reconnaissons pas, c’est que notre corps est un système complet. Dès qu’une partie est compromise, le reste suit. Si nous perdons notre posture, nos jambes ne peuvent pas fonctionner à leur plein potentiel en raison des tensions supplémentaires.

Autre sujet :   Entraînement au fartlek : Qu'est-ce que c'est, avantages, conseils et séances d'entraînement

Le Pilates a pour avantage de mettre l’accent sur une bonne posture à chaque mouvement. Il permet de travailler l’alignement de la tête, du cou, de la colonne vertébrale et du bassin tout au long de chaque exercice. Il développe également la force du tronc.

Le renforcement de ces muscles par des mouvements lents et délibérés de Pilates nous permet de maintenir le même alignement correct tout au long de la course, quelle qu’en soit la distance.

Favoriser une meilleure respiration


L’un des principes fondamentaux du pilate est la respiration.

Tous les instructeurs de Pilates vous diront que la respiration est l’élément central de chaque mouvement. Nous pensons souvent que la respiration est quelque chose qui nous arrive, et non quelque chose à laquelle nous participons activement. Pourtant, une respiration réfléchie et contrôlée permet de s’assurer que les muscles concernés reçoivent suffisamment d’oxygène.

Il existe de nombreuses écoles de pensée quant à l’exercice de respiration approprié pour la course à pied. Sans se prononcer sur l’une ou l’autre de ces écoles, le Pilate vous permettra de prendre conscience de votre respiration à un niveau plus profond.

Un cours de Pilates vous enseignera la respiration profonde et diaphragmatique qui peut oxygéner chaque muscle et soulager les tensions pendant la course. Entre l’amélioration de la conscience corporelle, de la posture et de la respiration, considérez le Pilates comme un moyen subtil, mais efficace, de compléter et d’améliorer votre course à pied !

Créer un programme de Pilates et de course à pied


Il est essentiel de créer un programme harmonieux de Pilates et de course à pied pour profiter des avantages des deux sans se surentraîner. L’objectif est d’équilibrer ces séances d’entraînement de manière à améliorer vos performances de course tout en donnant à votre corps la force et la souplesse dont il a besoin.

Voici un guide pour vous aider à élaborer un programme efficace de Pilates et de course à pied :

  1. Fréquence : La fréquence idéale varie en fonction du niveau de forme et des objectifs de chacun. En règle générale, l’intégration de la méthode Pilates 2 à 3 fois par semaine à votre programme de course à pied peut offrir des avantages significatifs sans pour autant conduire à l’épuisement.
  2. Variation de l’intensité : Alternez les jours de course à pied à haute intensité et les séances de Pilates. Cette variation permet d’éviter les blessures dues à la surutilisation et garantit une approche équilibrée de la condition physique.
  3. S’adapter à l’entraînement à la course : Si vous vous entraînez pour une course, adaptez votre programme pour donner la priorité à la course, en utilisant le Pilates pour la récupération active et la prévention des blessures.
  4. Écoutez votre corps : Soyez attentif à la façon dont votre corps réagit. Si vous vous sentez fatigué, n’hésitez pas à prendre un jour de repos supplémentaire ou à remplacer une séance de course par une séance de Pilates en douceur.
  5. Incorporez le repos : Assurez-vous d’avoir au moins un jour de repos complet ou un jour de récupération active par semaine pour permettre à votre corps de récupérer.
  6. Pilates après la course : Envisagez une courte séance de Pilates après une course pour étirer les muscles tendus et améliorer la souplesse.
  7. Activation avant la course : Les jours de course, une brève séance de Pilates le matin peut activer votre tronc et aligner votre corps pour la course à venir.
Autre sujet :   Pourquoi les hommes courent plus vite que les femmes ?


Exemple de programme hebdomadaire

  • Lundi :
    • Course légère (axée sur la distance à un rythme confortable)
    • Courte séance de Pilates axée sur le tronc et la souplesse dans la soirée.
  • Mardi :
    • Journée de repos ou de récupération active
    • Journée de repos ou de récupération active (étirements en douceur ou marche tranquille)
  • Mercredi :
    • Course à intervalles (intensité plus élevée, distance plus courte)
    • Séance de Pilates axée sur la force et la stabilité
  • Jeudi :
    • Jour de repos ou entraînement croisé léger (vélo, natation, etc.)
  • Vendredi :
    • Course de rythme (intensité et distance modérées)
    • Séance de Pilates mettant l’accent sur la respiration et l’alignement
  • Samedi :
    • Journée de course longue (axée sur le développement de l’endurance à un rythme régulier)
  • Dimanche :
    • Journée de repos complet ou séance de Pilates en douceur axée sur la récupération et la relaxation.

Combiner le Pilates et la course à pied dans votre programme hebdomadaire peut conduire à des améliorations significatives de votre forme de course, de votre efficacité et de votre condition physique générale. En planifiant stratégiquement vos séances d’entraînement, vous pouvez profiter des avantages des deux disciplines sans risquer de vous surmener.

N’oubliez pas que la clé d’un programme réussi de Pilates et de course à pied est la flexibilité et l’adaptation aux besoins et aux réactions de votre corps.

Ajoutez la course à pied et le Pilates à votre routine


Vous voulez en savoir plus sur la façon dont le Pilates pour les coureurs peut compléter votre course, soulager les maux de dos et renforcer les muscles profonds du tronc ? Ou peut-être simplement suivre Meghan et ses aventures de course ? Jetez un coup d’œil à ceci.

Et si vous êtes à court d’idées pour des exercices de musculation, essayez ceci !