Qu’est-ce que la drop d’une chaussure et de combien avez-vous besoin ?

Qu’est-ce que la drop du talon et de combien avez-vous besoin ?


Depuis que l’engouement pour le minimalisme s’est généralisé, le drop est devenu la mesure la plus importante à prendre en compte lors du choix de vos prochaines chaussures de course sur route ou sur sentier.

Le  » Heel Drop  » est essentiellement une mesure de l’épaisseur du talon d’une chaussure de course. C’est l’abréviation de « heel to toe drop », souvent abrégée en « drop ». Il est souvent appelé « offset » et parfois « angle de rampe ».

Quel que soit le nom qu’on lui donne, il indique simplement à quel point le talon est plus haut que l’avant-pied. C’est un calcul simple : Une chaussure avec un talon de 25 mm d’épaisseur et un avant-pied de 15 mm d’épaisseur aura un drop talon-pointe de 10 mm. Une chaussure avec un avant-pied de 10 mm d’épaisseur et un talon de 10 mm d’épaisseur aura un drop de 0 mm (alias « zero drop »).

Quelle est l’importance du drop ?


Voici pourquoi c’est important. Une chaussure avec un talon épais exige que vous couriez sur vos talons – elle place une cale de mousse sous votre talon qui doit toucher le sol en premier. Une chaussure plate vous permet de courir sur le milieu du pied, de sorte que l’ensemble du pied touche le sol en même temps que le talon. C’est non seulement la foulée la plus efficace, mais c’est aussi celle qui envoie le moins de chocs dans la jambe, ce qui réduit la propension aux blessures.

Autre sujet :   Pourquoi les hommes courent plus vite que les femmes ?

Les entreprises ont commencé à utiliser le heel drop comme moyen principal (parfois le principal) de catégoriser leurs chaussures.

Voici un guide de référence rapide sur ce que l’on peut attendre de chaussures ayant différentes chutes de talon.

  • 0 mm : Une chaussure plate (ou « zero drop »). Réservée aux personnes qui frappent du milieu ou de l’avant-pied. C’est la géométrie à laquelle votre pied est conçu pour toucher le sol, mais la sensation est extrêmement plate pour la plupart des coureurs jusqu’à ce que votre corps s’y adapte.
  • 4-mm : Cette géométrie est très plate pour la plupart des coureurs et s’adresse principalement aux coureurs du médio-pied. Le talon est complètement à l’écart, avec seulement une petite touche de rembourrage pour pardonner les coups de talon accidentels.
  • 8 mm : Il s’agit d’une zone de compromis : les coureurs du milieu du pied apprécieront le plus cette chaussure, mais vous commencerez à remarquer un talon légèrement plus proéminent. Les personnes qui frappent légèrement le talon peuvent s’en sortir en courant avec ces chaussures, et c’est un bon point de départ si vous essayez de développer une démarche plus naturelle.
  • 12-mm : Une chaussure qui frappe modérément le talon. Vous remarquerez qu’il est possible de frapper du talon au milieu du pied, mais vous aurez l’impression que le talon de la chaussure vous gêne.
  • 16 mm : Réservé aux talonneurs. Vous ne pouvez pas vous empêcher d’atterrir sur le talon. Ces chaussures à angle prononcé ne sont plus à la mode, mais restent populaires auprès des coureurs qui atterrissent durement sur leurs talons (au diable la course naturelle !).
Autre sujet :   Meilleures chaussures running avec une plaque carbone