Combat l’acide urique grâce à la bonne eau !

Vous souffrez de crises de goutte récurrentes ? L’acide urique s’accumule dangereusement dans votre corps ? Ne cherchez plus, la solution réside peut-être… dans votre verre d’eau ! Quelle eau boire en cas d’acide urique ? Cet article vous dévoilera les meilleures eaux pour prévenir et soulager naturellement ce fléau. Grâce à nos précieux conseils, dites adieu aux douleurs lancinantes causées par ces cristaux redoutables. Prêt à transformer cette eau si simple en une véritable arme anti-acide urique ? C’est parti !

Les dangers de l’acide urique

Avant d’explorer les bienfaits de certaines eaux, penchons-nous d’abord sur l’acide urique, ce redoutable ennemi. Présent naturellement dans notre organisme, l’acide urique est un déchet issu de la dégradation des purines, molécules azotées contenues notamment dans la viande, le poisson et les abats.

Lorsqu’il s’accumule en excès dans le sang, en raison d’une production trop importante ou d’une élimination rénale insuffisante, on parle d' »hyperuricémie ». Celle-ci favorise alors la formation de cristaux d’urate monosodique, hautement inflammatoires.

Ces microscopiques aiguilles peuvent se loger au niveau des articulations, provoquant ainsi la terrible goutte, maladie articulaire des plus douloureuses. Outre les poussées aiguës de cette pathologie, l’excès d’acide urique représente également un facteur de risque pour le développement de calculs rénaux particulièrement douloureux.

Mais d’où vient cet excès si problématique ? Plusieurs facteurs entrent en jeu : un régime alimentaire trop riche en purines, l’obésité, le diabète, la consommation excessive d’alcool… Face à ces différents dangers, adopter une eau adaptée devient donc indispensable.

Optez pour une eau alcaline, l’arme secrète anti-acide urique !

Si vous cherchez la boisson idéale pour combattre efficacement l’acide urique, tournez-vous vers les eaux alcalines. Qu’est-ce qu’une eau alcaline ? Il s’agit tout simplement d’une eau dont le pH est supérieur à 7, la rendant légèrement basique.

Autre sujet :   Quelles sont les activités physiques proposées dans une résidence senior ?

Pourquoi boire une eau alcaline en cas d’excès d’acide urique ? Par ses propriétés alcalinisantes, celle-ci va permettre de réduire l’acidité générale de l’organisme et donc la concentration en acide urique dans le sang. Un véritable tour de force pour prévenir la formation des fameux cristaux !

Opter pour une eau faiblement minéralisée, riche en bicarbonates et pauvre en sodium s’avère alors idéal. Heureusement, le marché regorge d’eaux alcalines naturellement parfaites pour la santé de vos articulations. Suivez le guide !

Rien de tel que les eaux Vichy Célestins et Saint-Yorre, véritables remèdes anti-acide urique grâce à leur alcalinité naturelle. La première affiche d’ailleurs un pH de 7,8 ! L’eau Volvic constitue également un excellent choix de par sa faible minéralisation et sa richesse en bicarbonates.

Mais alors, quelles sont les recommandations pour profiter pleinement des bienfaits de ces eaux alcalines ? Rien de bien sorcier : buvez au minimum 1,5 litre par jour, de préférence à distance des repas pour une meilleure absorption. N’hésitez pas à réaliser des cures d’un mois, renouvelables si besoin.

Votre corps vous remerciera de ce précieux geste apaisant pour vos articulations ! Combinez cette sage consommation à un régime alimentaire équilibré pour un effet optimisé.

Évitez certaines eaux néfastes

Aussi bienfaisantes que soient les eaux alcalines, d’autres au contraire constituent de véritables pièges à acide urique. Première eau à bannir : celles trop minéralisées en calcium comme Hépar, Contrex ou encore Courmayeur. En effet, un excès de calcium favorise la formation de calculs, particulièrement indésirables lorsque l’on souffre déjà d’hyperuricémie.

L’eau du robinet n’est pas en reste dans cette liste noire. Riche en sodium, celui-ci accentue la rétention d’eau et par conséquent, la concentration en acide urique dans l’organisme. Un véritable cercle vicieux qui ne fera qu’aggraver vos problèmes articulaires !

Autre sujet :   Tendinite et jus de citron : Soulagez naturellement votre douleur

Préférez donc opter pour une eau faible en sodium, qui limitera son impact néfaste. L’eau mise en bouteille constitue souvent un meilleur choix, pour peu qu’elle soit également pauvre en calcium. Lisez attentivement les étiquettes pour éviter ces redoutables pièges insoupçonnés !

Un mode de vie équilibré, la clé pour vaincre l’acide urique

Bien que le choix de votre eau revête une importance capitale, elle ne constitue qu’un maillon de la chaîne menant à la victoire contre l’excès d’acide urique. Pour l’emporter définitivement, rien ne vaut un mode de vie sain et équilibré sur tous les fronts !

La première étape incontournable réside dans votre alimentation. Fuyez comme la peste tous les aliments trop riches en purines, ces molécules à l’origine de la surproduction d’acide urique : viandes rouges, abats, fruits de mer, charcuteries… Vos articulations vous remercieront de cette sage décision !

En contrepartie, privilégiez les aliments alcalins comme les fruits et légumes frais, qui aideront à rééquilibrer le pH de l’organisme. Les céréales complètes, légumineuses et produits laitiers faibles en matières grasses constituent également d’excellents alliés santé.

Épargnez également votre foie en limitant au maximum votre consommation d’alcool et de boissons sucrées. Ces dernières représentent en effet de véritables bombes à purines qui ne feront qu’attiser les flammes de l’hyperuricémie.

L’activité physique régulière s’avère également indispensable pour évacuer naturellement l’excès d’acide urique. Marche, natation, vélo… choisissez l’exercice qui vous convient, sans oublier de bien vous hydrater !

Enfin, en cas de crise de goutte trop intense ou récurrente malgré tous ces efforts, n’hésitez pas à consulter un médecin. Celui-ci pourra vous prescrire un traitement médicamenteux mieux adapté pour faire définitivement tomber la pression.

Autre sujet :   6 RAISONS POUR LESQUELLES LE PADDLE EST UN EXCELLENT ENTRAÎNEMENT

Boostez votre santé avec ces solutions naturelles

Pour faire définitivement capituler l’acide urique, pourquoi ne pas combiner vos bonnes résolutions avec quelques remèdes naturels ? Exit les traitements chimiques agressifs, place aux bienfaits de la nature !

Opter pour une cure détox à base de délicieuses tisanes et infusions vous permettra d’éliminer efficacement les toxines en douceur. Misez sur des plantes drainantes comme la prêle, le pissenlit ou encore l’ortie piquante.

Les compléments alimentaires à base de cerises ou de groseilles noires, riches en antioxydants, constituent également de précieux renforts pour lutter contre l’inflammation.

Enfin, une cure thermale dans une station réputée pour ses vertus anti-acide urique comme Vittel ou Contrexéville vous aidera à retrouver un organisme purifié. Le bien-être sera alors total !

Combat l’acide urique grâce à la bonne eau !

Pour résumer, dites définitivement adieu aux attaques de goutte grâce à la combinaison gagnante : eau alcaline faible en minéraux de type Vichy Célestins, Volvic ou Saint-Yorre, alimentation pauvre en purines, riche en alcalins et exercice régulier. Cet indispensable mode de vie équilibré, complété si besoin par quelques remèdes naturels détox, vous permettra d’éliminer une bonne fois pour toutes l’excès d’acide urique. Plus de souffrance, juste une santé de fer ! Qu’attendez-vous pour vous lancer ?