Ballon gastrique & complications

Last Updated on 09/01/2022 by Laurence


Il se peut que nous ne soyons pas en mesure de placer le ballon gastrique en raison des problèmes qui lui sont associés.

Quels sont risques liés à un ballon gastrique ?


Diverses complications peuvent survenir lors de la pose, du suivi et du retrait du ballon gastrique. Pour se préparer à la pose de la manière la plus efficace possible et pour comprendre les dangers, il est indispensable de les connaître.
Bien entendu, il ne s’agit que de dangers, et ils doivent être pesés à la lumière de votre propre physiologie et des circonstances.

Enfin, n’oublions pas que le ballon est un excellent outil d’amaigrissement, des centaines de personnes mettant chaque année des ballons dans leur bouche.

Si vous avez d’autres questions ou si vous avez besoin de plus d’informations, n’hésitez pas à vous adresser directement à votre médecin afin qu’il puisse vous conseiller sur les prochaines étapes !

Lorsque nous examinons les complexités, nous observons qu’elles se présentent sous différentes formes et tailles :

  • Ayant à voir avec la pose ou le retrait du ballon.
  • Mécanique est le terme utilisé ici (c’est-à-dire dû au ballon lui-même)
  • Aptitude à l’emploi (c’est-à-dire tous les effets secondaires qui peuvent survenir)
  • Métabolique

Les complications sont les suivantes :


Voici les problèmes qui peuvent survenir lors de l’installation et du retrait du dispositif :

  1. Examen endoscopique du tube digestif supérieur (perforation ou hémorragie gastro-intestinale, inhalation bronchique due à un reflux gastrique, troubles du rythme cardiaque).
  2. Une anesthésie et une intubation sont nécessaires (à définir)
  3. Une intolérance à l’intervention sur l’estomac est observée dans 1 à 3 % des cas, ce qui entraîne le retrait du ballon après une semaine.
  4. Pendant le processus de retrait, il y a eu une rupture de l’œsophage.
  5. Incarcération de l’œsophage
  6. Inhalation pendant l’insertion ou le retrait du dispositif (toutefois prévenue par une intubation systématique).
  7. La constipation, les éructations nauséabondes, les ballonnements, les crampes abdominales, les nausées, les vomissements, les épigastralgies et les brûlures rétrosternales (0,5 % à 1,8 % des cas) sont fréquents dans les premiers jours et peuvent entraîner une hypokaliémie (1,6 % des cas), une déshydratation (1,6 % des cas) et le retrait du ballon (0,5 % des cas) (1,8 % à 4,2 % ). Globalement, l’estomac s’adapte à la présence du ballon après quelques jours, ce qui se traduit par une augmentation de la production d’acide et des contractions de l’estomac sur la surface gonflée du ballon.
  8. Des vomissements non contrôlés ou non traités peuvent entraîner une déshydratation, une alcalose métabolique, une hypokaliémie, voire une insuffisance rénale fonctionnelle s’ils ne sont pas traités rapidement et de manière appropriée.
  9. Dans les jours qui suivent le gonflement, vous pouvez avoir des douleurs abdominales, des nausées, des vomissements, des brûlures d’estomac ou une irritation de l’œsophage.
  10. Si le régime alimentaire n’est pas équilibré, cela peut entraîner, entre autres, une perte de cheveux, une peau sèche, des ongles cassants et/ou une constipation. Un nutritionniste suivra normalement votre réduction de poids pour s’assurer que vous n’avez pas de carences nutritionnelles.
  11. 0,1 % à 0,2 % de la population présente une perforation gastrique, qui peut nécessiter une intervention chirurgicale d’urgence avec un risque vital.
  12. La migration du ballonnet gastrique, qui entraîne généralement une occlusion intestinale, n’est pas rare (0,2 % à 0,8 % ).
À lire  Comment préparer votre summer body pour l'été ?

Appelez votre médecin en cas de complication !


Enfin, tout symptôme étrange doit être signalé à votre gastro-entérologue le plus rapidement possible :

  • Une douleur dans l’abdomen,
  • La gastrite et l’oesophagite sont des symptômes du cancer de l’estomac.
  • Ballonnement abdominal inhabituel
  • Urine colorée avec une teinte bleu fièvre
  • Arrêt de la perte de poids et sensation de plénitude (peut être lié au dégonflement du BIG).